1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
221 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 416 entreprises et 43 130 emplois créés ou maintenus en 2017
Accueil > Actualités > Le prêt d'honneur d'Initiative France reconnu pour sa pertinence

Le prêt d'honneur d'Initiative France reconnu pour sa pertinence

Publié le 24 juin 2014

Le prêt d'honneur d'Initiative France reconnu pour sa pertinence

 

Une enquête réalisée en 2013 par le Bureau international du travail, en partenariat avec France Stratégie et la Caisse des Dépôts démontre toute la pertinence des dispositifs de microcrédit professionnel et d'accompagnement à la création d'entreprise.

France Stratégie, en partenariat avec le Bureau international du travail et la Caisse des Dépôts, a présenté les résultats de cette enquête le 18 juin dernier.

Réalisée par téléphone du 7 au 26 octobre 2013 auprès de 4204 entrepreneurs ayant créé ou repris une entreprise avec le financement et/ou l'accompagnement de l'un des principaux réseaux associatifs nationaux parties prenantes du secteur du microcrédit professionnel en France, cette étude s'est intéressée à leur devenir sur le marché du travail trois ans après la création de leur entreprise.

C'est la première fois qu'une étude menée au niveau national rassemble France Stratégie et ses partenaires que sont le Bureau international du travail et la Caisse des Dépôts ainsi que les cinq principaux réseaux associatifs à savoir l'association pour le développement et l'initiative économique (ADIE), les Boutiques de gestion (BGE), France Active, Initiative France et le réseau Entreprendre.

Les résultats de cette enquête montre un taux de pérennité des entreprises significativement plus élevé qu'au niveau national. 77% des entreprises interrogées sont toujours en activité trois ans après la création, ce qui est nettement supérieur à la moyenne nationale de pérennité à trois ans (66% en 2009 pour les entreprises créées en 2006). L'étude révèle également que neuf créateurs sur dix sont insérés durablement sur le marché du travail trois ans après la création de leur entreprise soit 91% des entrepreneurs interrogés. Parmi les créateurs/repreneurs qui sont insérés sur le marché du travail à la date de l’enquête, 67% étaient sans emploi au moment de la création/reprise.

Lorsque l'on s'intéresse aux conditions d’exercice de l’activité, les trois quarts des créateurs déclarent que leur revenus  sont stables ou en augmentation sur les douze derniers mois. Toutefois, 60% des créateurs se déclarent insatisfaits de leurs revenus. Par ailleurs, l’accompagnement postcréation fait parfois défaut aux yeux des créateurs. Si 78% déclarent s’être sentis « suffisamment » accompagnés au moment de la création/reprise, seulement 52% le réaffirment après la création.

Cela n’empêche que 90% des créateurs interrogés sont satisfaits de leur expérience de création d'entreprise que leur entreprise soit pérenne ou non et si c'était à refaire, 80% des entrepreneurs seraient prêt à renouveler l’expérience de la création/reprise. Les créateurs interrogés sont de plus une très large majorité à reconnaître le rôle utile, voire déterminant, joué par les réseaux dans la conduite de leur projet quelle que soit leur situation trois ans après (84%).

Les résultats de l’enquête souligne donc toute la pertinence des dispositifs de microcrédit professionnel et d'accompagnement à la création d'entreprise qui semblent bien remplir leur rôle à la fois économique et social non seulement à travers un taux de pérennité élevé des entreprises trois ans après la création/reprise mais aussi via une insertion professionnelle durable sur le marché du travail pour la majorité des créateurs ayant cessé leur activité.

Pour plus d'informations sur cette étude, cliquer ici.

La lettre ? Initiative S'abonner Devenez parrain Comment ?